La semaine de 4 heures ? Mais qu’est-ce qu’il me raconte cet oiseau-là ? D’ou c’est possible de travailler seulement travailler 4 heures par semaine et vivre de son activité ? Allez, encore un vendeur de rêve qui ne sait pas quoi inventer pour gagner de l’argent sur la naïveté des gens.

Si tu te dis ça, dans un sens, je peux te donner raison, car oui, le titre peut sembler un peu racoleur et mensonger. Cependant, la bonne nouvelle, c’est que je vais un peu t’expliquer ce qu’il signifie et comment tu vas peut-être à ton tour vivre de la semaine de 4 heures. Non, je ne te promets pas ici une solution miracle, non, je ne te dis pas qu’à la fin de cet article, tu pourras vivre la semaine de 4 heures comme l’entend Tim Ferris, mais tu auras une vision un peu plus complète de ce livre que je t’invite d’ailleurs à lire.

Comme tu le sais déjà, ce livre de Tim Ferris à vraiment fait un carton et s’est vendu comme des petits pains. Je vais rapidement te donner mon retour d’expérience sur les points les plus importants.


Comprendre le livre la semaine de 4 heures comme un outil de productivité.

Il y a énormément de façons d’interpréter le titre de la semaine de 4 heures. Peut-être que pour toi ça semble une méthode pour les flemmards, peut-être que ça te semble encore trop?. Je rigole bien sûr, mais il faut absolument que tu comprennes les principes fondamentaux de la productivité si tu veux vivre la semaine de 4 heures. En temps qu’entrepreneur, tu risques fortement de rencontrer énormément de tâches pas très utiles et non rémunératrices.

L’idée que partage Tim Ferris, c’est tout simplement le fait de déléguer ces tâches pour vraiment t’occuper de ce que tu aimes le plus le faire. Tu pourras également te concentrer sur les choses qui t’apportent le plus d’argent. On en vient à un de ses grands principes qui consiste à externaliser un maximum les tâches chronophages. Il donne en exemple le service client et tout ce qui y est relié, histoire de ne pas se prendre la tête.

Honnêtement, cette technique de délégation essaie de la mettre en place le plus rapidement possible et tu vas vraiment voir de réels résultats. Je commence à le faire pour mon blog et ça me libère énormément.


Trouver sa muse et se lancer.

J’aime énormément cette expression et je m’en suis fait une petite interprétation. En effet, le titre de la semaine de 4 heure peut te paraître vendeur de rêve. Je vois plutôt cette expression comme le fait de considérer son travail comme un divertissement. 

J’en viens à l’utilité de te lancer dans une muse (idée de business) qui te passionne. Si c’est le cas, tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. Lorsque je suis en train d’écrire cet article, je ne considère pas du tout cette action comme un travail. Pour moi, c’est un kiff et si je devais un jour ne plus gagner d’argent pour le faire, je continuerai à partager mes idées au travers de textes ou vidéos.

Par pitié, si tu te lances dans un projet en particulier, fait au moins en sorte que tu aimes au moins une chose dans ce projet. Si rien que le fait d’y penser te fait vomir, quel est l’utilité de te lancer là-dedans. 

Pour la petite histoire, lorsque j’ai arrêté la viticulture, je me suis dit : pourquoi pas lancer un blog dans cette thématique ? J’ai alors commencé, mais sans réelle passion. J’étais en quelque sorte dégoûté par mon expérience du salariat dans ce métier. Malheureusement, ce dégoût s’est même propagé à tout ce qui touchait au vin. Oui, je sais, c’est compliqué, mais c’est comme ça.

Le résultat du blog ? J’ai écrit un article et puis ciao, j’ai clôturé le projet. Tous les mauvais souvenirs me revenaient en masse et me démotivaient. C’était clair je n’était pas fait pour ça. Essaie de vraiment t’inspirer de cette histoire pour ne faire la même erreur que moi et lance toi dans une muse qui te plaît.


Vivre la semaine de 4 heure en temps que salarié.

Je vais te dire que c’est la partie du livre qui m’a le plus sidéré en quelque sorte bien que je n’aspire pas à retourner dans le salariat. Tim Ferris te montre dans cette étape comment il va être possible de quitter ton entreprise physique sans perdre ton job. What ? Qu’est-ce qu’il me raconte ?

C’est pourtant totalement possible en proposant à ton patron le télétravail. Bien sûr, ce n’est pas faisable si tu ne travailles pas dans un bureau. Pour les maçons, ça va être compliqué de travailler à distance. Mais pour toutes les personnes qui travaillent sur un ordinateur, il vient donner quelques petites techniques qui vont te permettre de travailler depuis chez-toi. L’idée sera vraiment de convaincre ton boss que tu es plus productif de cette manière.

Bon, c’est très résumé, mais je pense que tu comprends le principe.


Supprimer les interruptions

Allô ? Oh, encore un SMS, une notification instagram, j’ai un ami de plus sur Facebook. STOP, aux interruptions.

Comme le souligne et le martèle Tim Ferris, c’est une perte de temps et d’énergie considérable. En plus de cela, le fait de lever ton tel à chaque bib, ça ne va strictement rien apporter de concret à ton business. À moins, bien sûr que tu attendes un coup de fil important. 

Dans la plupart des cas (Tim te le recommande et moi également) coupe ton téléphone lorsque tu travailles. Sans parler du livre, c’est une expérience personnelle. J’ai moi-même coupé presque toutes les notifications sur mon téléphone. Je te rassure, je m’en porte beaucoup mieux contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes. 

J’en arrive à la fin cet article, et j’aimerais juste encore te dire que le titre du livre n’est pas forcément à prendre à lettre. Bien sûr, en déléguant, tu peux faire des miracles, mais au début ça va être difficile surtout si tu n’as pas d’argent à investir. Pour palier à ça et vivre de la semaine 4 heures il y a une solution. Lance toi dans quelque chose qui te passionne et tu ne travailleras pas une heure de ta vie. 

Allez bonne soirée ou journée, à très bientôt.

Bye.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.